Le saviez-vous ?

Le dernier rapport annuel 2019 de l'assurance maladie risques professionnels démontre par les statistiques des chiffres encore trop négatifs en terme de santé et sécurité au travail.

 

Sur cette même année, 655 715 Accidents du Travail avec 33 859 Incapacité Permanente (dont 23 205 avec une IP < à 10%).

Le nombre de décès augmente pour la troisième année consécutive pour atteindre 733 (dont 87 décès routiers).

La répartition par risque à l’origine de l’accident prouve que la manutention manuelle est encore responsable de 50% des A.T contre 17% pour les chutes de plain-pied, 11% pour les chutes de hauteur et 8% outillage à main.

 

Quant aux Maladies Professionnelles, 50 392 sinistres avec arrêt et/ou incapacité ont été enregistrés, dont 25 121 avec une Incapacité Permanente (14 358 avec une IP < à 10%) et enregistrant 248 décès.

Plus des 2/3 de l’ensemble de ces maladies sont imputables aux affections périarticulaires : les Troubles Musculo-Squelettiques.

Avec une augmentation en 2019, le nombre de nouvelles victimes ayant donné lieu à un titre de TMS atteint 40 380 victimes.

Les femmes sont significativement plus concernées par les TMS d’origine professionnelle (55 % vs 45 % pour les hommes) surtout au-delà de 45 ans.

 

Les TMS sont de loin les maladies professionnelles reconnues les plus fréquentes, résultat de la combinaison de multiples causes liées au poste de travail et à son environnement, à l'organisation du travail, au climat social dans l'entreprise. L’accroissement des contraintes de productivité, l’intensification du travail dans un contexte de vieillissement de la population active expliquent au moins en partie l’augmentation des TMS dans la population active au cours des deux dernières décennies.

 

Les TMS sont des troubles de l'appareil locomoteur pour lesquels l'activité professionnelle peut jouer un rôle dans la genèse, le maintien ou l'aggravation. Les régions corporelles les plus concernées sont les Épaules et Mains à 34%, Coudes 23%, Dos à 7% et enfin celles des membres inférieurs sont plus rares et concernent principalement les genoux à 2%.

 

Ce qu'il faut retenir

Ce sont des maladies qui touchent les articulations, les muscles et les tendons : Tendinopathie, Ténosynovite, Syndrome du canal carpien, Épicondylite, Hygroma en sont quelques exemples. Ils s'expriment par de la douleur mais aussi par de la raideur, de la maladresse ou une perte de force. Quelles que soient leurs localisations, ils peuvent devenir irréversibles et entraîner un handicap durable.

 

Afin que ces maladies ne deviennent pas chroniques, elles doivent être diagnostiquées et prises en charge précocement.

 

Les TMS coûtent cher à l'entreprise, ils sont une source de désorganisation majeure, peuvent entraîner une baisse de performance pour l'entreprise (diminution de la productivité, de la qualité…) et avoir un impact majeur en matière d'absentéisme et de turnover.

Des solutions de prévention peuvent être mises en place. Elles permettent non seulement de réduire le risque de TMS mais conduisent aussi à améliorer la qualité de vie au travail des salariés.

Certains facteurs de risque de TMS sont concernés par les obligations réglementaires touchant à la pénibilité du travail.

Nous contacter

32 rue Franz Liszt
38090 Vaulx-Milieu
FRANCE

Tel. : 06 45 61 52 06
Mail : damienpharaboz@outlook.fr

Du Lundi au Vendredi de 09h00 à 19h00

 

Les sites partenaires :

© Pharaprevention - Tous droits réservés

Créé et référencé par Viaduc